Rapsodie

Nom : RAPSODIE

Rapsodie.

Rapsodie  :[quote]Nous n’avons qu’une seule bonne qualité, c’est la persistante énergie des rats, qui rongeraient l’acier s’ils vivaient autant que les corbeaux.[/quote]

Deux ans déjà putain. Deux ans que Rapsodie existe, deux ans que les rats proposent un mélange inédit de hip-hop et de musique classique. Deux ans que le groupe fait sortir le mouvement de sa chapelle et avance un métissage inédit sur l’autel du rap français.

Au début, Sofiane et Samy aka Tikaby, l’un est pianiste, l’autre MC de la métropole lilloise. Une rencontre scellée par un premier concert à l’auditorium du conservatoire de Lille, sacrosaint de l’académisme. Rejoint par deux musiciens, Manu (bassiste) et Théo (batteur), puis du rappeur Paranoyan, le mouvement Rapsodie prend de l’ampleur, leur musique de l’amplitude.

2012. Peu après avoir fêté leur première année d’existence, le groupe est propulsé sous les feux de la rampe, sacré Révélation TV5 Monde. Concerts, premières parties de prestige s’enchaînent comme ce fut le cas le 3 mai 2013 à l’Aéronef où les rats ont ouvert pour le maestro Oxmo Puccino.

Et dans ces multiples projets, les rats ont trouvé des appuis à leur mesure. Avec la web TV 3ème Gauche et le projet « En Résidence », Rapsodie accueille la crème du rap hexagonal pour des performances acoustiques dans des lieux inédits. Le groupe se pose alors comme le meilleur Live Band français dans la droite lignée d’un collectif comme The Roots et s’affiche aux côtés de rappeurs comme Swift Guad, Seth Gueko et Médine. Rien que ça.

Plutôt que d’accélérer le rythme, c’est le moment qu’a choisi Rapsodie pour soigner la forme. Reculer pour mieux sauter : « Prelude » est leur première sortie, leur premier EP, 5 titres où les rimes coulent, les mélodies montent, et une signature musicale s’affiche en capitale.

Des rimes aiguisées de Street Rappeur, à la poésie de L’Enfant Prodige, Rapsodie dépoussière le genre et impressionne.

Ce n’est qu’un prélude, le meilleur est à venir, les rats sortent des égouts. Et persévérant et opiniâtre, ils ne comptent pas y retourner.